Tableau design, moderne, abstrait, affiche, poster, déco, décoration murale, vintage.

The Man I Killed


Tourné en 1932, The Man I Killed est un chef d’œuvre méconnu de l'un des réalisateurs américains (d'origine allemande) les plus talentueux de l'entre guerre, Ernst Lubitsch.

C'est un film remarquable et bouleversant mais à sa sortie, le public habitué alors à ce que Lubitsch lui serve des comédies plus légères fera un accueil plutôt froid à ce film, dont le nom d'origine The Man I Killed sera transformé sans succès en Broken Lullaby afin de le rendre plus attrayant.


Cependant Ernst Lubitsch en adaptant ce film, tiré d'une pièce de théâtre française, nous fait réfléchir à travers la douleur d'un père qui a perdu son fils au combat et la douleur de l'homme qui a tué ce fils, aux préjugés que l'on peut avoir sur ceux qui ont été des ennemis en temps de guerre et qui ne le sont plus une fois celle-ci terminée.

Il parle aussi du sujet délicat qu'est le pardon et du choix qu'a chaque homme, tôt ou tard dans sa vie, de pardonner et d'aller de l'avant ou au contraire de rester dans sa souffrance et d'entretenir son amertume.
 
Ce qui fait la force de Lubitsch, dans ce film mais aussi dans l'ensemble de son œuvre, c'est d'avancer toujours sur le fil, avec retenue, sans jamais tomber dans le mélo.

A défaut d'un extrait du film voici une petite vidéo montée lors d'un hommage rendu au réalisateur par son Allemagne natale lors d'un festival cinématographique à Berlin.

 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire